Navigation – Plan du site

Présentation

Communiquer, Revue de communication sociale et publique contribue à une meilleure compréhension des phénomènes de communication humains. Cette thématique est abordée dans son ensemble, qu'elle soit organisationnelle, interculturelle et internationale, interpersonnelle et de groupe, marketing et publicitaire, politique ou qu'elle touche à la santé, l'environnement, les technologies, la communication scientifique, les relations publiques, sans que ces indications ne soient exhaustives.

Dernier numéro en ligne
18 | 2016
Communications au travail et conception de dispositifs de formation

Communication at Work and the Design of Training Devices

Le « tournant praxéologique », issu notamment des sciences de la communication, constitue une voie qui s’est déjà révélée féconde pour examiner en quoi et comment le langage peut être un moyen d’agir avec et sur autrui. Cette conception du langage dans une perspective interactionniste a ainsi contribué à éclairer l’organisation du travail dans différents champs professionnels à travers les échanges entre membres d’un groupe. Ces travaux ont montré comment l’apprentissage d’un métier naît des interactions quotidiennes médiatisées par un contexte socioculturel donné. À travers ce dossier, nous examinons plus avant en quoi l’analyse des situations interactives au travail ou en formation initiale et continue constitue un levier de développement professionnel des opérateurs, débutants ou plus expérimentés, dans les professions supposant de travailler avec et sur autrui. Les contributions de ce dossier thématique abordent différents types de questionnements, notamment en quoi et comment l’analyse de situations de communication au travail peut constituer une médiation pour comprendre l’organisation de l’activité professionnelle dans les métiers adressés à autrui. Elles interrogent également les dispositifs de formation en eux-mêmes, s’intéressant aux rapports entre chercheurs et professionnels, à la possible interfécondation de leurs savoirs respectifs, ou encore aux traces verbales témoignant de leurs effets en ce qui a trait à l’analyse de pratique constructive (ou non) collectivement engagée.

Notes de la rédaction

 

Dossier coordonné par :
Joëlle Morrissette, Université de Montréal, Canada
Isabelle Vinatier, Université de Nantes, France
Laurent Filliettaz, Université de Genève, Suisse

  • Logo UQAM - Université du Québec à Montréal
  • Les cahiers de Revues.org