Navigation – Plan du site

Texte intégral

1La Revue internationale de communication sociale et publique vous propose un numéro double qui comprend quatre articles, une note de recherche et un dossier thématique lancé suite au colloque « Communication sociale et publique : prisme ou foyer  ? » qui s’est tenu dans le cadre du congrès international de l’ACFAS en mai 2010. Dans cette édition se pose la question de la manière dont la communication en tant que discipline occupe sa place dans la société. Dans le dossier thématique, auquel ont contribué David Douyère, Oumar Kane, François Cooren, Patrice de la Broise et Vincent Brulois et qui est présenté plus en détail dans l’article d’introduction « (Re)formulations disciplinaires : quelles orientations pour quelle(s) identité(s)  ? », nous pouvons voir comment cela influence les fondements épistémologiques comme l’enseignement dans le domaine.

2Les finalités de notre discipline sont sans cesse questionnées à mesure qu’elle se développe. En d’autres mots, qu’apporte la communication en tant que domaine de recherche à notre société ? Sans chercher à la réduire à jouer les utilités, nous constatons qu’elle a une dimension évaluative très forte. Comprendre, identifier et mesurer pour adapter les stratégies de communication et d’action de nos organisations.

3Pénélope Daignault et Guy Paquette, dans leur article « Quelle efficacité de la menace dans les campagnes de sécurité routière ? Une évaluation tridimensionnelle », nous proposent une étude expérimentale de campagnes de prévention routière qui montre que l’hyperréalisme est l’approche qui a le plus d’effets physiologiques, émotionnels et cognitifs sur le public lors de l’exposition au message.

4Françoise Simon compare les médias papier et électronique dans son article « La préférence individuelle pour un format communicationnel : entre fragmentation identitaire et construction de la continuité ». Elle identifie plusieurs variables explicatives de la préférence pour un support. Dans son échantillon apparaît une dichotomie local-global (au sens de mondial) en liaison avec les qualités perçues de chaque support. Le papier serait, en raison de son mode de diffusion, un vecteur plus favorable aux valeurs locales.

5Synda Ben Affana, dans son article « D’une double appropriation à une interactivité revisitée : une étude des usages d’Internet par des bénévoles québécois et tunisiens luttant contre le sida », constate que les usagers d’une technologie s’en emparent non pas vraiment en fonction des nouvelles possibilités qu’elles offrent mais plutôt en fonction des usages sociotechniques qu’ils avaient préalablement développés.

6Gilles Gauthier étudie « L’argumentation politique conflictuelle : le cas du débat sur la question nationale au Québec » où il questionne la conception normative de l’argumentation proposée dans la pragma-dialectique de Eemeren et Grootendorst. L’accident et le conflit dans l’argumentation sont nécessaires selon Gauthier pour échapper à un moralisme conçu comme une perversion de l’éthique.

7Enfin, dans une note de recherche, Jérôme Elissalde, Judith Gaudet et Lise Renaud, nous permettent de boucler ce numéro en mettant l’accent sur la question du retour de la connaissance produite par de universitaires, ici dans le milieu de la santé. Ils nous présentent le modèle de diffusion de connaissance que leur groupe a mis en place.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Benoit Cordelier, « Présentation », Communiquer, 3-4 | 2010, i-ii.

Référence électronique

Benoit Cordelier, « Présentation », Communiquer [En ligne], 3-4 | 2010, mis en ligne le 21 avril 2015, consulté le 22 novembre 2017. URL : http://communiquer.revues.org/1394

Haut de page

Auteur

Benoit Cordelier

Directeur, Revue internationale de communication sociale et publique
Professeur, Département de communication sociale et publique, Université du Québec à Montréal (UQAM), Canada
cordelier.benoit[@]uqam.ca

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Communiquer

Haut de page
  • Logo UQAM - Université du Québec à Montréal
  • Les cahiers de Revues.org